L'histoire longue et la culture brillante
So Hui – célèbre général patriote
2022-10-05
Visite
Bon
 

So Hui – célèbre général patriote 

 
So Hui (942-998) était l’homme d’action diplomatique et le général patriote célèbre du Coryo. A l’âge de 18 ans, en 960, il a réussi à l’examen officiel et avait plusieurs fonctions, et a montré aussi pleinement, pendant la guerre contre les Kitanais, sa diplomatie extraordinaire et son habileté.
A cette époque, les Kitanais qui ont occupé le vaste territoire notamment la Chine du Nord d’alors, ont envahi en 993 le Coryo, en mobilisant des forces imposantes, soit quelques centaines de milliers d’hommes.
Par cette agression, l’armée du Coryo a été vaincue provisoirement dans le combat de Pongsan, situé à l’endroit de 30 ri (12 km) au sud-ouest de Kusong. Et dans le gouvernement du Coryo ont été posées les opinions capitulardes telles que rendre les armes, ou donner la région du nord de Sogyong (Pyongyang) aux envahisseurs.
Pourtant, par la persistance de So Hui consistant à mener la résistance inflexible, le gouvernement du Coryo a pu résister contre l’agression des ennemis. Ayant reçu des coups mortels devant la résistance persistante de l’armée et du peuple de Coryo dans la lutte de Anyungjin (24 km du sud-ouest de Anju) au sud du fleuve Chongchon, les agresseurs de Kitan ont astucieusement abandonné leur entreprise d’attaque, et ont demandé la capitulation au Coryo, en comptant sur la supériorité numerique de leurs forces. 
So Hui qui a lu la fanfaronnade des ennemis, a pensé qu’il pouvait repousser les ennemis en les faisant venir à la négociation. Et il a, de sa propre initiative, proposé la négociation. Et il est entré volontairement dans le camp ennemi que quiconque n’avait pas de décision courageuse de se présenter. C’est ainsi que l’entretien a été tenu entre So Hui et le chef de file de l’ennemi.            
La disposition diplomatique de So Hui a été déployée sans réserve dans le processus de négociation. Dans l’entretien, le chef de file ennemi a dit au général So Hui, puisque son pays avait occupé le territoire du passé du Coguryo, d’offrir naturellement à eux le territoire du Coryo. C’était la demande de banditisme. Sur cette demande, So Hui a dit au chef de file comme ainsi : Coryo, en tant que l’héritier du Coguryo, a nommé le nom du pays comme Coryo. Si on discute sur la limite frontière, jusqu’à Liaoyang que vous occupez, c’est notre territoire.
Ce disant, il a refusé net la demande absurde du commandant ennemi d’offrir à eux le territoire du passé du Coguryo.                
Grâce à ses activités diplomatiques couirageuses
et habiles dans la négociation, les ennemis étaient tombés parfaitement à la passivité. Les ennemis n’ont pas pu résister à la résistance puissante de l’armée et du peuple du Coryo et étaient tombés dans la situation difficile, et enfin, ils se sont retirés.
Ainsi, par le talent diplomatique majestueux et par le rôle décisif, il a contribué décisivement à remporter la victoire dans la première guerre contre les Kitanais, et donc son nom est transmis pour toujours.