Les grands Hommes
Le paysan peut être regrettable
2022-12-14
Visite331
Bon0

Le paysan peut être regrettable

Un jour du mois janvier 1949, le Président Kim Il Sung qui a fini la direction sur place des campagnes provinciales, se retournait vers Pyongyang, mais tout à coup il a dit à son aide de camp d’arrêter la voiture. Il lui a dit que d’après lui, la première maison d’un paysan qu’il a visitée était la famille la plus pauvre dans le village avant la Libération (le 15 août 1945), et il n’a pu quitter ainsi ayant partagé seulement quelques mots en dehors de la maison.
Et de continuer : Ce paysan peut être regrettable, parce que le Premier ministre du pays était seulement sur la cour et est parti, n’étant pas entré dans sa maison du fait qu’elle était négligeable. Nous allons de nouveau à cette maison pour se reposer et pour passer la nuit en conversant des histoires.
Et la voiture s’est retournée.
Avant d’arriver à l’orée du village, il a fait stopper de nouveau la voiture et a dit : Si les villageois sachent que nous sommes revenus de nouveau, ils pourront accourir pour nous accueillir. Alors ils ne pourront pas s’endormir aisément. Et si nous entrons dans la maison, on peut préparer le dîner. S’il y a le restant du déjeuner, nous allons le manger simplement ici dans la voiture, et puis nous allons entrer.